Vous êtes ici: Home > Actualités

News

COP21 - les solutions existent

Dans le cadre d'une série de reportage en lien avec la COP21, Radio FR s'intéresse à nos villas de Romont.

Matériaux de construction, Wc à compost et coût de construction au standard Minergie-P-ECO continuent d'intéresser!

Plus d'infos
14.12.2015 17:40

Journée du Soleil 2015Journée du Soleil 2015

Découvrez nos villas passives labellisée Minergie-P-ECO avec installation solaire thermique à Romont.

Nous avons le plaisir de vous inviter à découvrir notre villa passive labellisée Minergie-P-ECO avec installation solaire thermique sise En Bouley 41 à Romont à l'occasion d'une journées portes ouvertes le samedi 2 mai 2015 de 10h à 17h.

Ces portes ouvertes sont une occasion rare de poser toutes vos questions concernant l'énergie solaire, les énergies renouvelables, les économies d'énergie, les matériaux écologiques, etc.

Plus d'infos
02.05.2015 13:41

Le bon chauffage

Le chauffage redevient une question centrale dans l'architecture et la planification territoriale. Une brochure fait le point.

En 56 pages au format A5, la brochure "Le bon chauffage au bon endroit" fait le point sur le chauffage des bâtiments et la production d'eau chaude sanitaire.

En Suisse, le chauffage des bâtiments et la production d'eau chaude sanitaire sont responsables de plus de 40% de la consommation d'énergie et des émissions nationales de CO2 qui entraîne d'inquiétants changements climatiques.

Les ménages représentent 65% de cette demande d'énergie, les services 25%, et l'industrie 10%.
Plus d'infos
22.10.2012 11:09

Portes ouvertes à RomontPortes ouvertes à Romont

Découvrez nos villas passives labellisée Minergie-P-ECO avec installation solaire thermique à Romont.

Organisée dans plusieurs pays européen depuis 2002, les journées du soleil sont une excellente occasion de découvrir comment le soleil répond aux besoins énergétique d'aujourd'hui et de demain!

Nous avons le plaisir de vous inviter à découvrir notre villa passive labellisée Minergie-P-ECO avec installation solaire thermique sise En Bouley 39 à Romont à l'occasion de deux journées portes ouvertes le samedi 5 et le dimanche 6 mai 2012 de 10h à 17h.

Ces portes ouvertes sont une occasion rare de poser toutes vos questions concernant l'énergie solaire, les énergies renouvelables, les économies d'énergie, les matériaux écologiques, etc.

Plus d'infos
20.01.2012 12:09

Succès pour les portes ou

Plus de 250 personnes ont pu découvrir les avantages des maisons passives lors de plusieurs portes ouvertes à Romont.

Organisées à l'invitation de grandes organisations comme l'association Minergie, Lignum ou encore Swissolar, les portes ouvertes du premier bâtiment certifié Minergie-P-ECO du district de la Glâne ont attirés un public très intéressé, constitué principalement de professionnels du bâtiments et de futurs maîtres d'ouvrages à la recherche d'information sur l'économie d'énergie dans le bâtiment. Ils n'ont pas été déçus!

Pour chauffer cette maison durant une année, un stère de bois suffit! Un simple poêle à buche assure une chaleur agréable (~20°C) puisque l'essentiel de la chaleur est fourni par le soleil.

Dates des prochaines portes ouvertes.

Lisez l'article paru dans La Gruyère le 13.11.2010 – « 2010/12/10-11-13_La_Gruy%C3%A8re_-_Portes_ouvertes_Minergie-P.pdf">Maison écologique du plancher au toit ».

18.07.2011 17:35

Un feu bien allumé

C'est ce qu'explique ce film d'information mis en scène par la Ligue pulmonaire suisse et la Ligue suisse contre le cancer.

Une cheminée ou un chauffage au bois allumé de haut en bas au moyen d'un module d'allumage et d'un allume-feu empêche la diffusion de fumées toxiques et de particules fines.

444553540000" width="560" height="340" codebase="http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=6,0,40,0">234900&color2=0x4e9e00" />234900&color2=0x4e9e00" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true">

Téléchargez la fiche d'informations pour un allumage réussi

En Suisse, la pollution atmosphérique reste un problème malgré les mesures mises en place ces dernières décennies et les résultats obtenus. Elle est chaque année co-responsable du décès de 3700 personnes et cause d'une multiplicité de cas de maladie. Les coûts de santé pour la communauté associés à la pollution atmosphérique se sont élevés au total à 4,2 milliards de francs en 2000*.

Plus d'infos
06.12.2010 19:14

Détracteurs de Minergie

Minergie aurait de plus en plus de détracteurs («La Liberté» du 2 novembre dernier)?

On en oublierait presque que le nombre de bâtiments certifiés ne cesse d'augmenter. L'an passé, par exemple, il y a eu plus de certifications Minergie-P et Minergie-P-ECO que durant la période 2003-2008!

Avec l'introduction du label Minergie-P-ECO, toute nouvelle construction à un standard inférieur est maintenant obsolète avant même d'avoir été bâtie.
S'il ne saurait être exempt de quelques travers, ce label est aujourd'hui le meilleur disponible.

Le prix plus élevé des bâtiments Minergie est un faux débat. La surface habitable par habitant ne cesse d'augmenter, rendant les logements de plus en plus coûteux, mais personne ne s'en plaint!

Maître d'ouvrage, j'ai eu à faire face à divers architectes et artisans qui m'ont déconseillé les standards Minergie. En insistant, il s'est avéré que ces gens ne savaient tout simplement
pas construire en respectant ce niveau d'exigence!

Avec Minergie, plutôt que de se soumettre aux avis des uns et des autres, le maître d'ouvrage s'appuie sur les écodevis qui lui donnent une base solide quant à l'intérêt écologique des matériaux. Les critères stricts en matière énergétique lui permettent des économies substantielles à long terme (certains constructeurs «clé en main» vont jusqu'à offrir dix ans de chauffage, c'est dire). De plus, le certificat est une preuve tangible des caractéristiques du bâtiment.

Une construction labellisée Minergie-P-ECO, c'est une habitation bien plus confortable, ce dont aucun article ne fait jamais mention. Il est vrai que le
confort est difficilement quantifiable...

LUC BARDET, Romont

Courrier des lecteurs publié dans de le journal «La Liberté» du 10.11.2010
11.11.2010 13:03

Impact global

Construire écolo est devenu très tendance. La presse publie à tour de bras des articles sur le sujet. On ne peut que s'en réjouir!

Reste que ces articles éludent généralement ce qui est vraiment important lorsqu'on construit.

Ce n'est pas parce qu'une construction est faite principalement de matériaux renouvelables et qu'elle utilise des énergies renouvelables pour son fonctionnement qu'elle est "écologique" ou "développement durable".

C'est l'impact global du bâtiment et de ses utilisateurs qui est important. Cet aspect est malheureusement systématiquement négligé dans tous les articles qui parlent d'écologie et de construction durable.

La question essentielle à laquelle ces articles ne répondent jamais est la suivante. Les occupants de cette maison ont-ils réduit significativement leur impact sur l'environnement en emménageant dans cette maison?

Que penser d'une villa "écologique" importées en camion d'Autriche, plantée en rase campagne qui oblige ses occupants à de longs trajets en voiture pour se rendre au travail, au centre commercial, à leurs loisirs?

Récemment, je lisais un article sur une soi-disant "une maisonnette de vacances particulièrement écolo". Une maison de vacances qui ne sert que quelques jours dans la semaine, peut-on vraiment considérer que c'est écolo?
11.09.2010 14:59

L'écologie, déprimante?

On entend parfois dire que l'écologie serait déprimante car il n'y a que des mauvaises nouvelles.

En plus, on en parle partout, tout le temps et les écolos nous culpabilisent. Déjà entendu ce genre de discours?

C'est évidement un point de vue... Toutefois, je ne saurais le partager!

On ne saurait nier que les mauvaises nouvelles sont malheureusement plus nombreuses que les bonnes. Il n'en reste pas moins que si chacun décidait, à son niveau, d'objectifs ambitieux, notre société ferait rapidement de gros progrès et les bonnes nouvelles se succèderaient les unes aux autres!

Finalement, en matière d'écologie et de développement durable, ce qui compte ce n'est pas ce que les multi-nationnales, les Chinois, les Américains, l'Etat, ma commune ou mon voisin devraient faire. Ce qui est vraiment important, c'est ce que chacun d'entre-nous fait pour l'environnement!

Pour ma part, je ne suis pas né écologiste. Je n'ai pas même été influencé par une famille qui aurait été particulièrement sensible à ces questions. A l'école, l'environnement n'était encore un sujet, on triait le vieux papier, rien de plus. Lorsque j'ai commencé mon apprentissage à 16 ans, je me suis trouvé dans un milieu qui préférait de loin cracher sur les écolos plutôt que de remettre ses pratiques en question.

Par un gris matin de 2004, je me suis réveillé sur cette pensée: "tu veux de l'air pur et un environnement préservé, mais tu fais exactement l'inverse de ce qu'il faut faire pour ça". Quand on dit que la nuit porte conseil...

Depuis lors, je me suis mis à changer mes habitudes et suis progressivement devenu ce que l'on appelle un "écolo". Les premiers gestes étaient simples et demandaient que peu d'efforts. Ils me faisaient plaisir parce que JE m'améliorais.

Depuis lors, les petits pas se sont succédés. Ce qui paraissait difficile est devenu un jeu et une source de satisfaction. Des petits gestes qui ne coutaient rien, je suis passé à des projets plus conséquents qui impliquent soucis et parfois beaucoup de stress. Pourtant, lorsque je fais mon bilan des dernières années, mon action personnelle en faveur d'un développement durable à été un sujet de grande satisfactions!

Je vous souhaite une journée ensoleillée!

Luc A. Bardet
06.02.2010 12:52

Les hurluberlus d'hier

A quelques mois de mon 35ème anniversaire, je me rend compte que mes premiers souvenirs professionnels ont déjà presque 20 ans...

Apprenti, le premier chantier où j'ai accompagné mon nouveau maitre d'apprentissage était un chantier un peu particulier. C'était une vieille ferme en cours de transformation. Un de ces bâtiments qu'on aurait a priori plutôt rasé que rénové. Mais bon, les nouveaux propriétaires en avaient décidé autrement.

Pour les entreprises mandatées, c'était une première. On travaillait avec des panneaux bizarres fabriqué à base de plâtre et de fibre issues de papier recyclé. On utilisait également un isolant peu conventionnel en complément à la traditionnelle laine de verre: un mélange de papier de journal déchiqueté mélangé à du sel de bore. Faut dire que les nouveaux proprios était aussi bizarre que les matériaux qu'ils nous imposait d'utiliser: c'était des écolos. La méfiance était de mise!

Près de 20 ans après, les matériaux étranges que nous utilisions sont devenus des standards de la construction!

Maitre d'ouvrage depuis peu, je m'amuse des quelques "vous savez, je suis pas écolo, mais on essaye quand même de faire attention à l'environnement" que laissent tomber ça et là les artisans que j'ai mandaté. Les attitudes commencent à changer.

Alors, tous écolos demain?

Je vous souhaite une journée ensoleillée!

Luc A. Bardet
05.02.2010 13:54

Autres nouvelles >>>

Flux RSSRSS

Villa_Minergie-P-ECO_stores.jpg
Luc A. Bardet - En Bouley 39 - CH-1680 Romont FR - 079 44 99 121 - immo@lab-multimedia.ch

Les informations présentées sur ce site sont non contractuelles et peuvent être modifiées sans préavis. | © Luc A. Bardet

Pub_web_vertical.jpg